Marchés financiers secoués : quel impact sur votre pension ?

31 Août 2020 Non classifiés

Opter pour une formule de pension complémentaire, c’est préparer l’avenir. Et chercher à se garantir un revenu décent et une bonne qualité de vie à l’âge de la retraite, vu la maigreur des pensions légales. Vous êtes de plus en plus nombreux à confier tout ou partie de votre épargne-pension à une formule d’assurance de type branche 23. Mais, aujourd’hui, le Covid-19 est passé par là et vous vous posez légitimement des questions sur votre capital et sur son rendement. Votre bas de laine au terme a-t-il été rongé par la pandémie ? Faut-il changer votre fusil d’épaule ? Voici quelques pistes de réflexion…

Ne pas se voiler la face

Regardons la réalité en face. Le coronavirus a frappé les marchés financiers de plein fouet. En mars de cette année, le Bel20, véritable thermomètre des marchés, qui reprend les 20 actions-phares belges, a perdu presque 40%. Nous étions alors en plein décollage de la pandémie et les perspectives d’avenir étaient bien sombres.

Depuis, la Bourse s’est nettement reprise, enregistrant même une hausse de plus de 30% en quelques mois. Ces effets de montagnes russes sur les marchés boursiers ont évidemment eu un impact inévitable sur les fonds d’épargne-pension, qui investissent surtout dans les obligations et les actions.

Les dégâts sont minimes

Mais, bonne nouvelle, malgré le brusque recul des marchés boursiers belges et internationaux, les fonds d’épargne-pension belges ont réussi à limiter la casse. En effet, des baisses aussi temporaires et soudaines ne sont pas irrémédiables, car les versements dans les fonds d’épargne-pension doivent plutôt s’envisager sur le long terme.

Si vous êtes encore loin de l’âge de la retraite, le capital que vous pouvez recevoir au terme aura en principe encore suffisamment de temps pour se remettre du krach boursier récent. Ceux qui n’ont pas encore effectué de versement dans leur fonds d’épargne-pension cette année-ci, pourraient peut-être profiter de cette baisse afin d’acheter plus de parts de leur fonds pour le même montant.

Défensif ou dynamique ?

Les épargnants jeunes opteront pour un fonds d’épargne-pension dynamique, qui investit plus dans des actions que dans des obligations. En général, le rendement potentiel est plus élevé, mais les risques le sont également. Toutefois, grâce à cet horizon d’investissement à long terme, ces risques plus élevés ne sont pas problématiques. Avec les années, tous ces effets de yoyo seront lissés et les rendements resteront très appréciables à long terme.

Toutefois, il est souvent conseillé aux épargnants un peu plus âgés et disposant d’un fonds d’épargne-pension dynamique de le transférer progressivement vers un fonds plus défensif au fur et à mesure que l’âge de la retraite approche. C’est une excellente façon d’éviter qu’un krach boursier – comme celui que nous avons connu récemment – ne leur fasse perdre une grande partie de leur capital-pension dans la dernière ligne droite avant leur retraite.

Changer de fonds

Rappelons aussi qu’il est parfaitement possible de changer de fonds d’épargne-pension au sein de la même banque. C’est une opération gratuite dans quasiment toutes les compagnies.

C’est même une stratégie souvent recommandée. Informez-vous sur les fonds disponibles.

A vous de décider

Retenez que votre stratégie actuelle et future doivent être soupesées et évaluées en fonction de certains critères objectifs : vos liquidités disponibles et votre capacité d’investissement, votre âge, la proximité de votre pension et votre attirance plus ou moins grande pour le risque ou la sécurité.

Se décider en fonction de facteurs émotionnels comme la crise sanitaire que nous connaissons sera probablement contre-productif. Votre conseiller LifeisLife pourra vous aider à comprendre les solutions et leur impact. Toujours en collaboration avec votre comptable qui reste le mieux placé pour parler de votre planification financière. Finalement, c’est vous qui opérerez les bons choix.

Rappel : la branche 23, c’est quoi ?

Dans une épargne-pension de type branche 23, la compagnie d’assurances garantit aux assurés qu’en cas de vie, elle leur paiera à l’âge de la pension un capital, en tenant compte du montant investi et de l’évolution des marchés financiers. Cette dernière pourra être positive ou négative, ce qui pourra donc engendrer des bénéfices ou des pertes.

Dans une assurance de la branche 23, le rendement de votre épargne dépend donc des résultats d’un ou plusieurs fonds de placement sous-jacents. Pour déterminer le risque que vous souhaitez prendre, votre courtier établira au préalable votre profil d’investisseur avec vous. Vous saurez ainsi dans quel type de fonds vous voulez investir (et combien, grâce à un conseil fiscal avisé).

Une assurance investissement de la branche 23 vous permet de librement désigner le bénéficiaire. Par conséquent, vous pouvez investir pour vous-même, mais également pour quelqu’un que vous désignez. En outre, vous pouvez librement choisir la durée de votre investissement.

Le rendement d’une assurance investissement de la branche 23 sera exonéré du précompte mobilier.

Envie d’évaluer votre stratégie pension ? Prenez contact avec votre courtier et votre comptable

Contactez-nous sans obligation,
nous vous expliquerons notre approche unique.

* Ces champs sont obligatoires